JOËL THOMAS QUITTE POUR LE FC EINDHOVEN

FC Oss a dissous le contrat de Joël Thomas. Le Français de 30 ans n’est pas sans club depuis longtemps, car il a déjà trouvé un nouvel employeur ce matin. L’attaquant va travailler avec le FC Eindhoven.

Aucun début officiel
Thomas a joué toute la préparation et a marqué cinq fois dans les jeux d’exhibition. Il n’y avait pas de débuts officiel dans la Ligue Jupiler.

Matchs amicaux juillet août 2017

FC Oss – OH Leuven (Belgique): 3-2
Buteurs: Fatih Kamaci, Rick Stuy van den Herik et Joël Thomas.

FC Dordrecht – FC Oss: 3-2
Buteurs: Fatih Kamaci, Joël Thomas.

FC Oss – SC City Pirates Anvers (Belgique): 5-0
Buteurs: Fatih Kamaci, Joël Thomas, Thijs van Pol, Richard van der Venne et Erik Quekel.

FC Oss – Al Ahli SC (Qatar): 2-1
Buteurs: Erik Quekel et Joël Thomas.

FC Oss – Ittihad Kalba (Emirats Arabes Unis)
Gardiens de but: Thijs van Pol (2), Joël Thomas.

« La mentalité africaine m’a aidé » interview de Joel THOMAS

Joël Thomas a fait ses débuts à la base du Blauw-Witten lors du match à l’extérieur contre le FC Volendam. Dans le match qui a malheureusement perdu 3-2, il a réussi à marquer un but. De plus, nous avons parlé de sa carrière, du choix pour le FC Eindhoven et du match du vendredi 9 mars contre Fortuna Sittard. 

Comment voyez-vous le match à l’extérieur à Volendam? « C’était très décevant de perdre ce match. Nous avions le sentiment que nous étions la meilleure équipe, Volendam a obtenu les buts beaucoup trop facilement. Tout le monde a travaillé très dur pendant ce match, ce qui le rend encore plus frustrant. Les entraîneurs travaillent dur pour nous, maintenant nous, les joueurs, devons faire quelque chose pour les entraîneurs.  »

Joël, à Volendam, a également marqué pour le FC Eindhoven pour la première fois. Comment était-ce pour toi? « Un très bon sentiment. Il m’a fallu beaucoup de temps pour faire mon premier but et ce fut une période très difficile pour moi. Malheureusement, j’ai joué très peu pendant les six premiers mois. Maintenant que je peux enfin jouer un peu plus, je veux saisir cette opportunité à deux mains. Je peux maintenant être important pour l’équipe et vouloir nous aider à gravir les classements. » 

« C’est seulement dommage que je n’ai pas officiellement obtenu mon premier but en mon nom. À mon avis, l’objectif devrait être en mon nom. Contre Fortuna Sittard, je veux marquer un autre but pour avoir deux buts en mon nom.  »

Après une saison au FC Dordrecht, où il a marqué 7 fois, il est venu au FC Eindhoven cet été. Pourquoi avez-vous choisi le FC Eindhoven? « Eindhoven est une véritable ville de football, qui a aidé le club pour ce club. Je voulais aussi être important ici et finir aussi haut que possible. Maintenant que j’aurai la chance de rejouer, je vais tout donner pour ce club. » 

Joël est issu d’une famille multiculturelle. Son père est français et sa mère est Ivorienne. Selon Joël, les deux cultures l’ont aidé dans sa carrière. « Je suis multiculturel, j’ai du sang européen et africain. La mentalité africaine m’a définitivement aidé dans le football. En Europe, j’ai très bien développé ma discipline grâce à des cours de formation pour les jeunes bien structurés. La combinaison de tout m’a aidé dans ma carrière professionnelle.  »

Vous avez joué au football dans de nombreux pays différents (France, Écosse, Grèce, Allemagne, Roumanie et Pays-Bas). Comment cela a-t-il plu dans tous ces pays? « C’est très différent partout, football et vie. L’expérience de nombreuses cultures différentes a fait de moi une meilleure personne. C’était aussi bon pour mon développement en tant que footballeur. Partout il y a du football différent. De plus, les pays sont difficiles à comparer, différents types de supporters et un climat différent. J’ai passé un bon moment partout. Surtout ici aux Pays-Bas, je passe un bon moment, la vie est assez chère, mais c’est quand même très bien ici.  »

Le vendredi 9 mars, le Blauw-Witten jouera à domicile contre la candidate au titre Fortuna Sittard. « Ce sera une course difficile. Nous devons jouer notre propre jeu et travailler deux fois plus fort. Fortuna vient à Eindhoven pour gagner, donc ils ne vont pas se pencher en arrière. Nous devons le vouloir plus que Fortuna.  »